Claire-DUPRATClaire DUPRAT est impliquée dans l’entreprise OSMOSO, entreprise dédiée au maintien à domicile des personnes âgées et  dépendantes ou  handicapées et à l’accessibilité au sens large…
Auparavant elle a commencé sa carrière dans l’enseignement de l’anglais durant une décennie, puis elle reprend une entreprise familiale dans le secteur du commerce et elle crée plusieurs supermarchés.
« Le point de départ est un engagement constant dans l’insertion des personnes handicapées pour le maintien  dans leur habitat personnel pour en faire des personnes qui se sentent comme les autres. »
« Le déclenchement a été la maladie de mes deux filles qui s’est abattue sur nous, comme la foudre : l’une à l’âge de 11 ans et l’autre à l’âge de 18 ans. Cela a fait basculer toute mon existence et ma façon de voir la vie, de lutter contre l’adversité » dit-elle.
Claire est une personne très pugnace, accrocheuse qui se définit comme  quelqu’un qui ne cède pas sur ses valeurs, elle n’accepte pas la compromission et lutte pied à pied contre les inégalités et en particulier celles liées à  la génétique, celles liées au travail et aussi celles liées  à la survie des entreprises !
« Sans entreprise il n’y a pas d’outil pour se réaliser et subsister »
Ma fille voulait s’assumer par elle-même elle ne supportait pas l’assistanat, ni les allocations liées à son handicap ; c’est un fil conducteur qui nous a reliées  et nous a fait avancer. »
Ce combat est  sa raison d’être : cela fait de Claire une battante avec un côté poignant et attachant !
cette femme forte démarre son engagement au moment de la maladie de sa fille pour exorciser le mal-être qu’elle ressentait  en passant devant les différentes commissions liées au handicap
« Je vivais cela comme une humiliation car je trouvais injuste d’avoir à justifier le bien-fondé des demandes liés à la maladie. J’ai commencé mon engagement tout de suite à la Cotorep (MDHP) pour connaître l’envers du décor, évacuer ma peine ; puis au conseil municipal pour la partie scolaire ;
C’est la lutte de ma vie….
« Forte de cette expérience, j’ai continué mon engagement dans d’autres sphères au travers du Medef au CA de la CAF (vice-présidente), Au TASS (juge assesseur), En tant que présidente de l’association d’insertion pour les handicapés : Challenge
Et aujourd’hui je suis présidente employeur du conseil des prud’hommes de Mont-de-Marsan (depuis 23 ans déjà)
Je ne conçois ma vie que si je me sens utile, et je crois que je suis utile sur le plan de la défense de l’entreprise : pour moi c’est un « bien public précieux » que l’on doit préserver sinon on n’aura plus de cohésion sociale, plus de redistribution possible ;
La disparition de l’entreprise pourrait être le début du chaos organisé, c’est pour ça que j’en fais un combat de tous les instants !!
Si mon message en faveur de l’entreprise arrive à passer efficacement un jour, le combat de ma vie aura été utile !