Yégo : drôle de nom pour un «système de mobilité»…

Yégo c’est à peu près la version MACS (Maremne Adour Côte Sud, prononcez MAX !!! ) du STIF , le syndicat des transports de l’Ile de France (RATP, SNCF Francilien et réseaux de bus privés et publics) le tout financé par une taxe dite de Versement Transport

Ce qui pouvait peut être se concevoir en Ile de France dans les années 70 en raison des investissements colossaux dans les infrastructures de transport et alors que la France connaissait une croissance à faire pâlir les Chinois de l’époque, cette taxe a été progressivement étendue à l’ensemble du territoire jusqu’au communes et communautés de communes de 10000 habitants.

Théoriquement de 0.55% sur masse salariale, ce énième diktat fiscal représente pour certains un surcout de prélèvement de 200000€ par an ; une paille ! « La garrre de St Vincent de Tyrrrosse est le centrre du monde » comme nous l’aurait dit Dali et donc le coeur du Yego, le lieu d’interconnexion entre train et bus La Macs est un territoire très hétérogène allant de la ruralité bde Ste Marie de Gosse à la « boboïté » d’Hossegor.

Elle est tiraillée entre 2 agglomérations Dax et Bayonne qui sont les bassins d’emploi. Yego ne répond pas à cette problématique par ailleurs traitée depuis plus de 50 ans par la RDTL et la SNCF.

Le résultat :

Lundi 16 Novembre Gare du centre du monde 13h30 ; 2 trains l’un en provenance de Bayonne l’autre de Dax déversent sur les quais 6 « usagers » dont 3 seulement s’engouffrent dans un bus. Pas mal c’est du 50% !!!!!! Le tout pour un billet à 0.40€ !!

On parle de Pacte de Responsabilité (pas encore en vigueur, déjà repoussé !!) ; comment des élus peuvent-ils être si aveugle (ou doctrinaires) sur la réalité économique des entreprises pour mettre encore une couche de taxe ?

Quand va-t-on enfin rentrer dans le cercle vertueux de la dépense publique responsable ?

Nous laisse-t-on le moindre droit à l’irresponsabilité à nous dirigeants?

Autre détail : cet été une pub vantant sa gratuité disait : avec Yégo, jetez-vous à l’eau. Depuis quand l’argent des entreprises se substitue-t-il à la taxe de séjour sur les touristes ? Au-delà du versement transport c’est de l’impôt sur les particuliers qui sera utilisé pour combler ce gouffre.

Basta au « millefeuille » administratif qui crée ces nouveaux barons républicains

vite transformés en « fermiers généraux »

Basta au «mouvement brownien» d’élus toujours plus nombreux (600 000 en France contre 260 00 aux USA !) simplement destiné à leur réélection où à laisser une trace dans la (petite) histoire.

Yeah Go : en avant les dépenses ;

Yeah Go : jetez l’argent à l’eau !