Matinale Prud’homale du 3 mars : « le contentieux prud’homal »

Le MEDEF des Landes organise régulièrement pour le compte de ses adhérents des réunions sur des thématiques différentes, mais toujours en rapport avec les préoccupations majeures des dirigeants d’entreprise. Le contentieux prud’homal en fait, malheureusement, partie.

Le MEDEF des Landes est très impliqué dans la démarche prud’homale car nous présentons des employeurs à chaque élection, et nous nous occupons d’organiser leur formation au cours de leur mandat. Ces dernières années, nous avons fait le constat que nombre d’entreprises sont mal préparées lorsqu’elles se présentent devant cette instance. De plus le dirigeant pense souvent que l’on perd systématiquement devant les Prud’hommes. Or, non, les employeurs ne perdent pas toujours leurs affaires aux Prud’hommes !

Ce sont pour ces différentes raisons que nous avons proposé à nos adhérents de venir à la rencontre des Conseillers Prud’homaux pour échanger avec eux sur le thème du  Contentieux Prud’homal.

L’objectif de cette réunion, qui s’est déroulée le 3 mars dernier à l’Hôtel ABOR à Saint Pierre du Mont, était d’expliquer aux dirigeants comment  faire face à ce type de conflit,  comment le préparer au mieux en amont, quelles sont les erreurs à ne pas commettre ainsi que  les bons réflexes à avoir.

Ce sont près de 60 participants qui ont pu échanger avec Marie-Claire DUPRAT, Vice Présidente du Conseil des Prud’hommes de Mont de Marsan, Denis VEYRIER, Vice Président du Conseil des Prud’hommes de Dax, et Jean-Paul DARSAUT (ancien Président du Conseil de Mont de Marsan).

 Les débats ont été riches et ont permis d’aborder les questions de formes et de fond (la preuve), ainsi que les demandes récurrentes telles que celles qui portent sur les heures supplémentaires, la contestation du licenciement (notamment le licenciement pour inaptitude et les propositions de reclassement).

Ce rendez-vous a été une occasion exceptionnel, mais à renouveler, d’échanger en direct avec nos mandataires patronaux, qui défendent bénévolement au quotidien les autres employeurs. Au travers d’une inflation des textes législatifs et d’une surenchère des demandes, nous rappelons que leur tâche est particulièrement ardue. Nous tenons ici à les remercier à nouveau pour leur engagement et leur investissement personnel.